Blog

Capsules durant l'isolation

CAN.Athletic a décidé de vous offrir des capsules d’entraînement en fitness qui peuvent être pratiquées avec des objets que vous avez à la maison. Le tout pour vous stimuler vous et votre chien pendant cette période de confinement.
Jai été touchée, motivée et émue par le mouvement de soutien de Emmanuelle Blais et Karim Elhlimi du Gym le Vestiaire, leurs valeurs d’entraide et de motivation durant cette période difficile m’ont fait réaliser que moi aussi j’ai du contenu gratuit et éducatif a vous partager. Je ne suis pas encore très à l’aise avec tout le concept de la promotion, du editing et même parler en ‘public’ mais je pense que je peux vous aider vous et votre chien à passer le temps de manière sécuritaire, en dépensant leur énergie physique et mentale, et ce sans matériel dispendieux!
Si vous complétez nos circuits n’hésitez pas à les publier en vidéo sur notre page!
Si vous avez de la difficulté à travailler avec votre chien, qu’il ne semble pas être à l’écoute ou réceptif, je vous encourage fortement à suivre le cours de ma consœur MH Lacasse de Team Leading Edge.
Si vous voulez peaufiner le fitness de votre chien dans un but précis, CAN.Athletic vous offre un rabais sur la conception de programme spécifique à vous et votre chien pendant ces temps difficiles.

Semaine 1
Le circuit a pour but de travailler le ciblage des pattes avant, le transfert de poids sur les postérieurs, et l’activation du tronc et stabilisateurs.

Exercises:

– Toe x10
– Debout, donne la patte, 5 secondes x5, droite/gauche en alternance
– Debout-couché-debout x10
– Debout reste : 20 secondes x5
– Tourne autour d’un cône : 5x à gauche/ 5x à droite
– Repos 30 secondes à 1 minute et on recommence pour un total de 3 sets

*Si votre chien démontre des signes de fatigue ou d’énervement, il faut ajuster la difficulté et le repos entre les exercises. Si cela semble trop facile pour votre chien, vous pouvez utiliser du matériel plus instable et/ou monter jusqu’à 5 sets.*

N’oubliez pas la surface utilisée comme cible permettra d’ajuster la variation de la difficulté!

Les Étirements de bases

Les étirements passifs (lorsque le manieur place le chien dans un étirement et le maintien) ne doivent être effectués qu’après une bonne routine de récupération pendant que les muscles sont encore chauds. Mais les étirements sont à favoriser car ils engagent les muscles. Bien que tous importants pour la santé et la flexibilité générales du chien, les étirements et les massages passifs ou statiques ne doivent pas être confondus avec une partie du processus de récupération/cool down/étirement actifs.

Voir post précédents sur les étirements actifs 

Voici les étirements actifs que nous enseignons à tous nos clients, ils doivent être fait en respectant l’amplitude de mouvement du chien et sa capacité maximale.
L’importance lors d’étirements-récuprérations-cooldown c’est de le faire à un rythme plus lent, ils peuvent être les mêmes mouvements que le warmup-réchauffement, mais LENTEMENT. Le but étant de ramener la physiologie du chien au neutre.

Nos favoris sont de marcher du trot vers le pas, durant 5minutes. Puis d’effectuer des cookies stretches, étirer en planche les pattes arrières fixes et faire révérence.

Étirements passifs VERSUS actifs

Bonne Année à tous!

Durant mes vacances, j’ai eu beaucoup de discussion vis-à-vis de la pratique du fitness et son enseignement. Notamment sur les étirements/manipulations actives VS passives ou statiques.
Pour développer une masse musculaire et les réflexes d’engament des dits muscles, il est préférable de pratiquer des étirements actifs ! De ce fait nos respectons le rythme d’apprentissage et la capacité musculaire du chien.

Et clairement je ne suis pas la seule, Carolyn McIntyre de MCR (http://www.mcrehabilitation.com/), physiothérapeute, a eu les mêmes discussions. Comme je valorise énormément le travail et entraide je lui ai demandé si je pouvais faire une traduction libre de son post a ce sujet.

Donc voici son explication au Pourquoi il est préférable de faire des étirements actifs plutôt que passifs et ce que l’on entend par cela. French translation. 

La question de la cliente :  « Vous mentionnez que l’étirement statique est en fait contre-intuitif et peut effectivement diminuer les performances. Ensuite, vous allez à montrer ce que vous appelez le « Cookie Stretches ». Pourquoi ceux-ci ne sont-ils pas considérés comme des étirements statiques ? Ne sont-ils pas des étirements qui sont tenus pendant plusieurs secondes à la fois ? Je suppose que je ne comprends pas pourquoi les « cookie stretches » sont bons, mais les étirements statiques sont mauvais. Pouvez-vous expliquer la différence ? « 


Réponse de Carolyn : « Les étirements passifs sont lorsque vous, le maître, déplacez physiquement les membres du chien pour atteindre un étirement. Ils sont complétés lentement sans mouvement actif par le chien. Par exemple, vous étendez doucement un membre postérieur en arrière pour étirer le muscle iliopsoas. Avec les étirements passifs, les muscles du chien ne sont pas « allumés » – vous faites tout le travail pour eux ! Avec des « cookie stretches » (considéré comme un étirement actif), le chien est toujours en train d’achever le mouvement activement et indépendamment. Vous leurrez pour atteindre le désir plier / étirement (selon que vous étiriez le nez à l’épaule, la hanche, le genou ou le jarret), cependant, le chien va activement déplacer ses muscles et les étirer. S’ils étaient couchés sur le côté et que je pliais leur corps pour eux, ce serait considéré comme un étirement passif (…) lorsque nous complétons des « cookie stretches » avec nos chiens, le maître tient souvent le ventre du chien pour s’assurer que leurs membres postérieurs ne bougent pas beaucoup pendant les étirements. Mais, nous ne devons pas confondre cette position de maintien avec l’étirement passif / actif. Le chien est toujours actif à déplacer ses muscles du cou et de la colonne vertébrale pour atteindre l’étirement désiré. Nous les guidons simplement pour étirer tous les différents muscles du dos à différentes longueurs. C’est pourquoi les « cookie stretches » sont complétés à quatre points différents pour aider à cibler et étirer différentes sections de la colonne vertébrale. Ce n’est pas tant le temps qui détermine si un étirement est passif ou actif, mais si les muscles des chiens sont engagés ou non. Avec les étirements passifs, leurs muscles ne sont pas allumés alors qu’avec les étirements actifs, ils le sont!! « 

Je vous ai donc mis une représentation de ce que l’on voit souvent pour étirer la colonne, et pour étirer les postérieurs.

L’importance des vestes de sauvetage

Nous avons contacté un vétérinaire de renom dans le domaine de la médecine sportive de nos animaux : Dr Dominique Grandjean.
« Je suis docteur vétérinaire, PhD en nutrition et PhD en biochimie clinique, Habilité à la direction des recherches, professeur, chef de service (unité de médecine sportive canine) et chef de département (animaux de compagnie et de loisirs) à l’école nationale vétérinaire d’Alfort. Diplomate European College of Veterinary Sport Medicine and Rehabilitation.
J’ai fondé un service dédié au chien de sport et d’utilité en 1995, ainsi que l’unité de physiothérapie rééducation fonctionnelle à la même époque.
Je suis colonel à la brigade de sapeurs-pompiers de Paris (unité militaire) en charge des équipes animalières et de chiens de recherche sauvetage, et conseiller technique pour la cynotechnie à la zone de défense et sécurité d’ile de France.
Dans le chien de traineau depuis 1979 (ma première course en tant que véto)…depuis j’ai 15 Iditarod comme vétérinaire, des courses comme la Scandream, l’Alaska Come Back, la Grande Odyssée, de nombreux championnats d’Europe et du monde comme chef vétérinaire; suis chairman de l’animal health and welfare committee pour l’IFSS, et fondateur directeur de la course de Lekkarod.
Au total 35 ans d’expérience, de formation et de recherches consacrées au chien de sport et d’utilité, et surtout de passion.
29 ouvrages dont 3 encyclopédies consacrées au chien, plus de 200 articles scientifiques et plus de 600 conférences internationales. »

-Que pensez-vous de l’adage ‘’tout chien sait nager’’ ?
« Faux; la plupart des chiens nagent naturellement, sans trop savoir comment d’ailleurs, mais il en existe qui n’y arrivent pas. De plus, lorsque l’eau est très remuante, ou lorsqu’elle est froide et que le chien se sent coincé sans pouvoir sortir de l’eau, il panique et se noie. »

-Avez-vous déjà fait face à des cas de noyades? 
« Étant pompier de Paris, la réponse est hélas oui; dès lors que le chien panique ou est dans une eau hivernale, il se noie avant l’arrivée des secours. Heureusement certains sont sauvés ! »

-Quelles sont vos recommandations, sur le <<à faire>> et <<ne pas faire>> face à un chien qui se noie ou aurait ingéré une trop grande quantité d’eau?
« Avant tout le sortir de l’eau, puis le positionner allongé sur le côté (équivalent de la « PLS » pour l’homme); si son cœur bat on peut l’aider à expurger l’eau qui peut avoir envahi les poumons en comprimant ceux-ci avec une fréquence de mouvements assez lente et en ne le faisant que quelques fois. Si le cœur est arrêté il faut mettre en place une réanimation cardiaque standard qui expulsera également l’eau des poumons. Si le chien est vigile et debout il va tout rejeter de lui-même. Il faut ensuite un suivi vétérinaire si une eau contaminée est rentrée dans le tractus respiratoire. »

-Selon vous, et vos expériences, en quoi la veste de flottaison est-elle si importante? Et quels sont vos critères d’ajustements et de sélection de cette dernière?
« Oui l’apparition sur le marché de ces vestes est indéniablement une aide, dont nous nous servons par ailleurs lors du travail de rééducation en piscine. La veste doit être adaptée au format du chien bien sûr, et surtout aider la tête à être maintenue au-dessus de l’eau . »

⭐Nous remercions Dr. Grandjean d’avoir bien voulu participer à notre article. Son expertise est très grandement appréciée et tous peuvent en bénéficier.⭐

Maintenant que nous en savons un peu plus sur la noyade, comment pouvons nous aider à réduire les risques? En choisissant une veste de flottaison adaptée à votre chien. Voici notre guide.

Comment choisir une veste?
✔Elle doit avoir une poignée sur le dos pour pouvoir sortir le chien de l’eau.
✔Elle soutient l’encolure du chien, donnant un soutien à la tête.
✔Elle ne doit pas empêcher les mouvements d’épaules ou du bassin, le chien doit pouvoir courir, s’assoir, se coucher et se relever sans problèmes. Il doit même pouvoir sauter.
✔Elle doit être de couleur flash pour être très visible.
✔Il est important de prendre les mesures du cou, du thorax et de la longueur du dos, le mieux étant aussi d’essayer différents modèles!
✔Faites porter la veste à votre chien, en dehors de l’eau (pour que le chien s’ajuste à ce nouvel équipement).

Même si votre chien est un excellent nageur, vous ne contrôlerez jamais l’environnement extérieur (courant, vagues, météo).
Il peut souffrir d’une crampe musculaire ou éprouver de la fatigue, ce qui favorisera l’absorption d’eau et très vite engendrer la noyade (les poumons se remplissent d’eau). 
En piscine si votre chien tombe loin des marches, ou si votre piscine n’en a pas, il peut paniquer créant un risque non négligeable.

! N’oubliez pas, apprendre à nager ça se travaille, il faut respecter le rythme d’apprentissage de votre ami canin!

Profitez sereinement de l’été avec vos chiens en faisant de la prévention.

L’Activité à la mode de l’été.

En ce mercredi Chien mouillés (aka WetDogWednesday, pour les « connaisseurs instagram »), CAN.Athletic a décidé de lancer son premier post sur un sujet très populaire l’été et ce depuis 1 à 2 ans :

FAIRE DU STANDUP PADDLE BOARD / PLANCHE À PAGAIEAVEC SON CHIEN.

Cette activité gagne en popularité autant à la ville qu’en campagne.

Le SUP se pratique aussi bien en rivière, en canal (oui au canal de Lachine, à Montréal), en fleuve, en lac et même en mer!
On rencontre de plus en plus de monde y amener leurs animaux, profiter du beau temps et de l’eau en leur compagnie (nous les premiers chez CAN.Athletic) , c’est le fun être dehors avec eux.

Oui mais voilà, comme toute activité il y  a des risques et il faut en être conscient. Surtout quand il s’agit d’une activité aquatique, le risque de noyade n’est pas à prendre à la légère.

Par cet article nous souhaitons vous conseiller au mieux pour minimiser le risque d’accidents /de blessures/ de traumatismes.

En premier lieu, si votre chien n’aime pas l’eau oubliez le SUP et concentrez vous sur la désensibilisation. Pour cela, vous pouvez contacter les centres aquatiques pour chiens, les instituts ayant une piscine canine ou trouver un lac ou rivière autorisant l’accès aux chiens afin d’y aller avec eux, graduellement respectez le rythme d’apprentissage de votre chien (ici, nous avons Jay, 5ans et demi, toujours en apprentissage!).

Contrairement aux idées reçues, non un chien ne sait pas instinctivement nager, il tente de se sauver de l’eau mais c’est loin d’être une nage sécuritaire, efficace et calme…


Voici quelques règles et conseils :
↠ En tout temps votre chien doit porter sa veste de flottaison, et ce même si c’est un excellent nageur. Les crampes musculaires, les vagues, le stress et le courant sont toujours possibles et peuvent entrainer une noyade. En tant qu’humain, vous devez en tout temps avoir votre propre veste de flottaison avec vous et peu importe l’embarcation.
↠ Votre chien doit avoir une bonne obéissance généralisée, dont les commandements de base. Autant pour être sur la planche que sur la terre ferme. Gardez en tête qu’il y aura toujours d’autres humains, voire d’autres chiens, dans les alentours qui ne seront pas forcément aussi « fan » que vous de votre compagnon. C’est du savoir vivre que de respecter les bulles de chacun.
↠ Votre chien DOIT être en forme pour SA sécurité. Qu’il reste assis ou debout ou même couché, c’est extrêmement demandant sur ses stabilisateurs.
↠ Assurez-vous d’abord et avant tout d’être à l’aise à faire du SUP.
↠ Ayez un bon lien de confiance avec votre chien, il doit pouvoir compter sur vous en cas de stress. Rester ZEN, cela lui permettra à lui d’être plus à l’aise, confiant.
↠ Choisissez une planche sur laquelle vous êtes confortable, ne choisissez pas en premier lieu son esthétique. Nous vous conseillons de discuter avec des habitués. Une planche gonflable ou rigide reste une question de budget, pensez aussi à un espace de rangement et également au véhicule pour déplacer la planche. 
↠ Apprenez à votre chien à travailler sur la planche hors de l’eau.
↠ Allez-y graduellement, faites des pauses même si votre chien est un chien de performance!
↠ Ayez toujours de l’eau potable avec vous, des sacs à crottes, des bottines pour eux et pour vous, la laisse, etc.

TRAVAILLEZ VOTRE BALANCE À CHACUN  :

Pour cela nous vous recommandons fortement de voir un entraineur en conditionnement physique canin (k9 fitness) qui pratique ce genre d’activité afin qu’il puisse vous guider sur les exercices à travailler.

Ne vous fiez pas juste aux vidéos que vous verrez ici ou ailleurs.

CHAQUE CHIEN A SON PROPRE NIVEAU DE FITNESS = IL FAUT S’ADAPTER.

Voici quelques noms que nous vous recommandons, (consultez leur page professionnelle pour savoir comment les contacter) :
Français :  – Marie-Josée Tousignant, Fun Fit Canin.
                   – Marie-Hélène Lacasse, La team Leading Edge.
                   – Chloé-Anne André, CAN.Athletic.
Anglais :    – Lisa Petterson Canine Fitness and conditioning coach
                   –  Bobbie Lyons , bobbielyonscaninecampus, vous trouverez même un super cours en ligne pour apprendre à faire du SUP avec votre chien (https://www.bobbielyonscaninecampus.com/p/sup-pup1)!


N.B : CAN.Atheltic est constitué de 3 techniciennes graduées en santé animale, dont deux d’entre elles exercent encore ce métier,  nous vous conseillons fortement de toujours vérifier avec un vétérinaire (encore mieux si il est connaisseur de la médecine sportive) si votre animal est apte pour quelque activité que vous souhaitez pratiquer.
N’hésitez pas à lui demander les signes à monitorer afin de prévenir les coups de chaleur, l’épuisement, la torsion gastrique, etc.

Surtout amusez-vous, et assurez-vous que votre du chien prenne du plaisir à exercer cette activité!

Les Avantages du FITNESS Canin

Bienvenue dans la belle aventure que CAN.Athletic se veut.

Pourquoi choisir de pratiquer le fitness canin?

Les Avantages du Fitness

  • Des exercices qui sont aussi demandant physiquement que mentalement. Permet un équilibre dans les dépenses énergétiques de votre chien.
  • Parfait pour dépenser beaucoup d’énergie l’hiver quand il fait trop froid pour aller dehors.
  • Aide à prévenir les blessures en aidant le chien à développer une conscience corporelle et en bâtissant sa musculation selon sa structure et ses besoins.
  • Permet de cibler un problème précis et de le régler en travaillant sur une partie du corps en particulier.
  • Améliore les performances physiques.
  • Nécessite peu de matériel, se fait dans le confort de votre chez vous.
  • Le plus important! Le fitness est une activité qui permet de travailler sur notre relation avec notre chien, sans se pousser, en prenant notre temps et en analysant les mouvements. Le chien et votre relation avec celui-ci ne fera que s’endurcir.

Contactez-nous pour en savoir plus!

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre

Aucun spam. Vous recevrez les nouvelles concernant le centre d’entraînement et les informations pertinentes quant aux sessions à venir.